La «banque verte» joue avec succès la carte de l’originalité

La banque Crédit Agricole Financements (Suisse) a inauguré récemment une nouvelle agence en plein cœur de Lausanne, à la rue du Petit-Chêne. Présente dans la capitale olympique depuis 2001, la filiale du Groupe Crédit Agricole reçoit désormais ses clients et amis dans un environnement tout de chaleur et de convivialité, traduisant fidèlement la philosophie de l’établissement et de ses collaborateurs. D’autres inaugurations devraient suivre ces prochaines années, car la banque, établie depuis 1992 à Genève où elle a son siège, et qui compte déjà neuf agences en Suisse, prévoit de poursuivre son expansion. Elle a l’ambition de doubler son portefeuille clients d’ici à 2017; ils sont au nombre de 25 000 environ à l’heure actuelle.
Originale, la banque Crédit Agricole Financements (Suisse) l’est à plus d’un titre, ainsi que l’ont rappelé plusieurs de ses dirigeants lors de la cérémonie d’inauguration. Ont pris la parole, successivement René Barbey, directeur de l’agence Crédit Agricole Financements Lausanne, Jean-Yves Barnavon, président du Conseil d’administration de Crédit Agricole Financements et directeur général de Crédit Agricole des Savoie, Serge Gaona, directeur général de Crédit Agricole Financements, et Frank Buffard, directeur commercial de Crédit Agricole Financements. L’établissement est tout d’abord original par ses origines. Il s’est implanté voilà plus de vingt ans en Suisse, dans la foulée des travailleurs frontaliers français. «Aujourd’hui, il y a
150 000 personnes qui vivent d’un côté de la frontière et travaillent de l’autre», rappelle Serge Gaona. Le potentiel est appréciable, mais la banque s’intéresse aussi à la clientèle suisse. «Entre les uns et les autres, il n’y a pas de frontière et comme nos clients, nous sommes transfrontaliers».
Quatre caisses régionales françaises sont d’ailleurs actives le long de la frontière franco-suisse: le Crédit Agricole des Savoie, le Crédit Agricole Centre-Est, le Crédit Agricole Alsace-Vosges et le Crédit Agricole Franche-Comté.

Crédits hypothécaires transfrontaliers
L’accès à la propriété est depuis toujours le cœur de métier du CA, qui est devenue une banque de détail de droit suisse en 2000. Elle peut ainsi accompagner ses clients sur l’ensemble de leurs besoins spécifiques, par des solutions sur mesure, qu’il s’agisse d’hypothèque ou bien d’épargne, ou encore de prévoyance. On notera qu’au 31 décembre dernier, les encours de crédits hypothécaires s’élevaient à 4,676 milliards de francs. La banque se flatte d’être le seul établissement à proposer des crédits hypothécaires à la fois en Suisse et en France. Et de préciser au passage qu’elle porte une attention d’autant plus grande à sa clientèle suisse et aux frontaliers que la plupart des banques suisses s’en détournent aujourd’hui. «La pression immobilière constante sur le territoire suisse nous amène aussi à considérer d’autres besoins pour les résidants suisses, comme celui d’acquérir un bien en France. Bien souvent, les clients suisses connaissent peu les pratiques à l’étranger. L’avantage, avec Crédit Agricole Financements, c’est que nous les accompagnons dans toutes leurs démarches liées à l’achat d’un bien immobilier et aussi pour que leur installation et celle de leur famille se passent dans les meilleures conditions».
Originale, la banque Crédit Agricole Financement (Suisse) entend également l’être dans la gamme de services qu’elle apporte à ses clients, «avec des solutions innovantes répondant à des besoins spécifiques. Nous avons comme ambition d’agir comme un coach financier auprès de nos clients. Devenir propriétaire, ce n’est pas une simple question technique de financement, c’est un véritable projet de vie». Cette ambition se fonde sur la statistique: par rapport au reste de l’Europe, la Suisse compte proportionnellement deux fois plus de locataires et 70% d’entre eux rêvent de devenir un jour propriétaires. Et cette activité de conseil proposée par la banque accompagne ses clients durant toutes les étapes de leur vie, jusqu’à l’âge de la retraite où ils doivent composer avec un revenu amputé de quelque 40%.

Un chèque pour le judo
A l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle agence lausannoise, Crédit Agricole Financements (Suisse) a offert au médaillé olympique de judo Sergeï Aschwanden un chèque de 8000 francs en faveur de son association Trako. Celle-ci a pour ambitions d’intégrer l’enseignement du judo dans les écoles publiques vaudoises et genevoises. Aujourd’hui directeur du Centre sportif de Villars, Sergeï Aschwanden et Trako s’inscrivent, avec leur démarche en faveur des jeunes, en droite ligne dans les valeurs défendues par la banque: fidélité à ses racines, bon sens, solidarité, respect et confiance.

Etienne Oppliger



Télécharger