Le Bureau FdMP fait la fête

A la santé de l’architecture hédoniste!

Qu’est-ce qu’un rosé de gamay 2016, une tomme d’alpage, un chocolat au poivre tifda et la réalisation d’une maison au bord du lac ont en commun? A l’occasion d’une soirée thématique intitulée «Be our guest, Archi Food and Wine», le Bureau genevois d’architecture FdMP en a révélé toutes les connexions et les subtils accords. Oscar Frisk, l’un des trois associés, en explique la démarche.

L’architecte, le vigneron d’excellence ou le maître chocolatier sont des chercheurs en quête d’harmonie et d’équilibre, poursuivant un but commun qui se nomme «plaisir». Immergés dans l’univers de l’Atelier FdMP au deuxième étage du Plaza à Genève, les invités ont été conviés  à suivre un parcours initiatique ludique et sensoriel. Par un jeu de parallèles, le vin vif et très pur de Jean-Michel Novelle fait écho aux lignes épurées et minimalistes que chérit le Bureau FdMP et les saveurs fines et épicées de Laurent Exbrayat à l’esprit de liberté créative qui l’anime.

En créant leur Atelier il y a 4 ans, les trois associés architectes, Oscar Frisk, François de Marignac et Christophe Pidoux, fondateurs et ex-collaborateurs du Bureau Group8, affirment avoir voulu revenir aux fondamentaux de leur métier, laisser plus de place à l’inventivité et au partage d’idées. Effectif réduit, simplicité, échanges et très haute qualité sont les composants qu’ils ont privilégiés. L’équipe entière a soif de nouveautés et d’exploration, comme le démontrent la grande variété des réalisations passées, présentes et futures: transformation d’une librairie en bar littéraire à Genève, rénovation d’une maison villageoise à Carouge (dans le quartier, la seule qui arbore une façade blanche), création d’une cave à vin sur mesure, réalisation de la nouvelle Manufacture Patek Philippe, études pour des logements et des complexes abritant bureaux et commerces, etc.

– Que célébrez-vous avec cette sympathique fête?

-Nous voulions mettre en avant le plaisir du partage, comme nous avons du plaisir à travailler au quotidien avec notre équipe et nos clients depuis quatre ans. C’est aussi l’occasion de montrer nos projets en cours et nos méthodes de travail. Nous utilisons beaucoup les maquettes, les croquis; nous passons beaucoup de temps dans la conception à étudier des variantes, des formes… l’ensemble du Bureau contribue à cette élaboration et le client est aussi partie prenante. Le sens du métier, ce sont les relations humaines et l’échange d’idées, de façon presque fusionnelle. Pour nous, l’humain et le plaisir sont des valeurs fondamentales et nous privilégions la qualité et non la quantité, en essayant toujours d’innover. Notre mot d’ordre est: «Mettez la barre encore plus haut que vous aviez imaginé, faites du travail professionnel jusqu’au bout, mais surtout restez vous-même et amusez-vous!».

– La soirée est sous-titrée «l’architecture est d’abord une question de culture», quel est le message?

– C’est la passion! Nous sommes entourés ce soir de passionnés, d’architecture, de vin, de chocolat, de fromage. Une des premières choses que nous avons installées au bureau, c’est une armoire à vin; nous avons toujours une bonne bouteille à ouvrir pour marquer un événement, et parfois sans prétexte – c’est encore mieux! C’est le vin qui fait l’occasion, plutôt que l’inverse. Il s’agit bien de célébrer la culture de l’humain, de l’amitié, du partage et de la création. Lorsque vous écoutez parler Jean-Michel Novelle de son vin et Laurent Exbrayat de son chocolat, vous êtes emportée dans des univers fabuleux et captivants. Pour tout vous dire, j’aurai aimé travailler dans l’hôtellerie, mais j’ai finalement pris la voie de l’architecture… il existe un lien entre les deux, c’est la notion du service. Mon plus grand bonheur, c’est quand un client m’appelle pour me dire: «Oscar, on est chez nous, sur notre terrasse, et on veut juste te dire merci de ce que tu as fait».

– Certains grands vignobles se sont dotés de chais splendides esquissés par de célèbres confrères comme Wilmotte ou Herzog; à quand un chai signé FdMP? 

– Nous sommes ouverts à toutes propositions! A ce propos, ce soir nous présentons la cave Millénium, une commande spéciale d’un entrepreneur, grand amateur de vins. Comme support pour les bouteilles et en clin d’œil à sa profession, nous avons proposé d’utiliser une structure en fer à béton, que nous avons conçue et dessinée, le tout enveloppé d’une caisse en verre extrêmement précise et dotée d’une technologie de pointe. C’est une pièce unique, un objet d’art.

– Avec ce projet inhabituel, vous explorez d’autres facettes du métier d’architecte…

– Les plus grands architectes comme Le Corbusier ou Mies Van Der Rohe ont dessiné des meubles devenus iconiques. Ce n’est pas tellement l’échelle qui nous intéresse dans les projets; nous avons autant de satisfaction à créer une cave à vin qu’une manufacture comme celle que nous avons dessinée pour la maison Patek Philippe. La devise est définitivement qualité, innovation et plaisir!

Marion Celda



Télécharger