Organisée par un Genevois

La Hublot Polo Gold Cup brille à Gstaad 

Organisée de main de maître par le Genevois Pierre E. Genecand, la Hublot Polo Gold Cup affiche et revendique sa différence en proposant un tournoi de haut niveau en un lieu des plus insolites et prestigieux. Les quatre équipes invitées ont confirmé leurs engagements, avec notamment quelques joueurs de renom et de grands capitaines, sans oublier une nouveauté: une équipe d’Abu Dhabi.

Le cadre est tout simplement somptueux: une vallée verdoyante, nichée à 1000 mètres d’altitude, à Saanen, seul endroit plat de Gstaad pouvant accueillir un aérodrome… et un terrain de polo. Si on fait abstraction du fameux tournoi de polo tribal joué au col de la Shandur, dans l’Hindu Kush au Nord du Pakistan, à 3719 mètres d’altitude, Gstaad propose assurément le tournoi de polo estival le plus élevé: la Hublot Polo Gold Cup, dont ce sera la 23e édition cette année, du 16 au 19 août prochain. Un tournoi à l’ambiance si particulière, sur un terrain aux normes habituelles côté longueur, mais un peu réduites dans la largeur, ce qui donne lieu à un polo plus rapide et plus facile à suivre pour le public.

Entre les matchs, la seule visite du village, magnifiquement décoré, mérite le voyage avec des exposants prestigieux comme, par exemple, Ferrari, les sponsors des quatre équipes et bien d’autres encore. Des réceptions pour les déjeuners et la soirée de gala se tiennent dans un magnifique espace.

Côté sport, quatre équipes batailleront pour les quatre montres Hublot promises aux joueurs de l’équipe qui sortira vainqueur à l’issue de ses trois matchs: qualifications le jeudi, demi-finale le samedi et finales le dimanche. L’an dernier, après plusieurs tentatives infructueuses, le restaurateur et chef d’entreprise suisse Cedric Schweri avait enfin décroché le graal. Il revient cette année en grand favori avec une envie tout aussi intense de conserver ce titre prestigieux avec le team Banque Eric Sturdza. Pour atteindre cet objectif, il a engagé deux Argentins et le Brésilien Joao Novaes, un ancien vainqueur de l’Open de France de Chantilly. Le danger viendra de l’autre capitaine suisse, Matteo Beffa, qui, pour essayer de mener les couleurs du partenaire titre, Hublot, en haut du podium, a notamment fait appel à un «gros handicap», le 7 argentin Julio Novillo Astrada. Une fameuse famille en Argentine: ses cousins ont notamment gagné le tournoi le plus convoité des professionnels: l’Open d’Argentine.

L’Américain Marco Maximilian Elser portera les couleurs du Gstaad Palace. Il compte notamment sur le handicap 5 argentin Pedro Fernandez Llorente.

Enfin, pour la première fois à Gstaad, l’équipe Abu Dhabi de Faris Al Yabhouni portera les couleurs du nouveau sponsor d’équipe, la Clinique La Prairie. Une équipe très performante à Dubaï, avec son pilier et polo manager argentin Hugo Barabucci. Ces deux dernières équipes affichant un handicap légèrement plus faible, elles débuteront leurs matchs avec un 1⁄2 goal d’avance, ce qui promet un tournoi des plus ouverts.

Lieu idéal

L’histoire de Gstaad est profondément enracinée dans la région et l’authenticité est l’une de ses marques de fabrique. La population locale est très fière de conserver ses traditions, y compris les conditions de vie difficiles dans les montagnes ainsi que les métiers et les coutumes traditionnelles. Pendant les périodes de vacances, le village devient le foyer des célébrités à la recherche d’un endroit tranquille, ils profitent alors de la fabuleuse station de ski alpine et du magnifique panorama.

Au cours des dernières années, le centre-ville de Gstaad s’est transformé en une artère commerçante très fréquentée, en fait la plus petite de toute la Suisse. Avec ses hôtels de luxe, ses restaurants étoilés, ses chalets somptueux et l’aérodrome de Saanen tout proche, le petit bourg de Gstaad, entièrement piétonnier, est une destination appréciée par le gotha international.

Gstaad compte environ 3200 habitants et pendant les vacances les 2 762 lits des 47 hôtels accueillent les chanceux visiteurs. L’environnement pur est l’un des emblèmes du village. Cette valeur est à la base de la qualité de vie de la population locale et de l’agréable expérience des vacanciers. Afin de préserver cet écrin, Gstaad a une manière responsable de traiter les ressources.

GROS PLAN

La Hublot Polo Gold Cup en quelques chiffres

* 1995 : Création du Polo Club Gstaad

* 1996 : Premier tournoi organisé à Gstaad

* 2006 : Pierre Genecand devient Président du Polo Club de Gstaad

* 2008 : Hublot devient le principal sponsor, naissance de la Hublot Polo Gold Cup.

* 2015 : 20e anniversaire du tournoi

• 1400 repas VIP servis

• 6000 spectateurs sur le site

• 120 chevaux de polo présents pendant l’événement

• Présence de nombreux médias

• 500 personnes présentes au traditionnel Gala du samedi soir

• Une équipe de 15 personnes dévouée à l’organisation

• 70 bénévoles pendant les 4 jours de compétition

L’infatigable M. Genecand

Le président du Polo Club de Gstaad est un véritable homme de cheval. Attentif à tous les détails, énergique, enthousiaste, cet ancien entrepreneur a présidé pendant plus de dix ans le Concours hippique international de Genève, qu’il avait repris et relevé au niveau que l’on connaît aujourd’hui. Le Genevois élève désormais des chevaux de polo en Argentine. Passionné de sports équestres dans leur globalité, Pierre Genecand s’implique tous les jours dans leur développement.

Pourquoi être passé du saut d’obstacles au polo ? Qu’est-ce qui vous passionne dans cette discipline que vous pratiquez chez vous en Argentine ?

– J’ai été impliqué dans le saut d’obstacles pendant plus de quarante ans et je crois que je me suis un peu lassé au bout du compte. Quand ma fille s’est mise à me passer devant aux classements des concours, je me suis dit qu’il était peut-être temps de changer de discipline! Dans le polo, j’aime la rapidité du jeu et la technicité des actions.

C’est la vingt-troisième édition de la Hublot Polo Gold Cup de Gstaad, et votre treizième édition à sa présidence, qu’est-ce que ce tournoi a de plus par rapport aux autres? 

– La Hublot Polo Gold Cup de Gstaad est le tournoi sur herbe du plus haut niveau en Suisse. La localisation du tournoi de Gstaad fait toute sa particularité, nous sommes dans les montagnes, mais surtout au beau milieu d’un aéroport!

Quelles sont les nouveautés de l’édition 2018? 

– Le programme sera le même que celui de l’édition passée : quatre équipes, six matchs. En nouveauté, nous avons des nouveaux sponsors, notamment un sponsor de team: la Clinique La Prairie. On (re)découvrira également quelques nouveaux joueurs comme le handicap 7 argentin Julio Novillo Astrada, qui avait fait partie de mon équipe quand j’avais joué à Gstaad.

Quels sont vos objectifs pour la Hublot Polo Gold Cup de Gstaad dans les années à venir?

– Avant tout de la maintenir à ce niveau de jeu. Nous avons une énorme concurrence avec les autres organisateurs de tournois européens à cette période de l’année, et nous ne souhaitons pas faire de tournoi de plus petit niveau.

Avez-vous toujours le temps de monter à cheval régulièrement?

– J’ai la chance de pouvoir passer sept mois de l’année en Argentine, auprès des chevaux de mon élevage. Durant l’hiver européen, je peux monter et jouer au polo tous les jours là-bas.

François Berset



Télécharger