Nouvelle stratégie pour la fintech

E-Potek amorce son passage dans une nouvelle dimension

La startup, active dans le courtage en financement hypothécaire, vise à devenir leader romand du marché. Elle vient d’inaugurer ses bureaux à Lausanne et tourne aujourd’hui déjà un regard vers la Suisse alémanique.

Dix-huit mois seulement après sa création, e-Potek se profile déjà comme un leader du marché romand du financement hypothécaire. Les chiffres l’attestent: la croissance de la jeune société romande de courtage, qui emploie actuellement plus d’une dizaine de personnes, est exponentielle. En 2019, elle a traité environ 1000 dossiers et assisté ses clients pour la mise en place de plus de 500 millions de financements hypothécaires. Un volume qu’elle entend rapidement doubler dans le cadre de son expansion en Suisse romande. Les fonds levés récemment lui permettent d’inaugurer un second bureau à Lausanne et de recruter de nouveaux talents.

L’équipe doublera ainsi ses effectifs, portant à 20 le nombre de collaborateurs dans le courant de l’année 2020. À terme, e-Potek ambitionne de devenir un acteur incontournable du courtage en financement hypothécaire en Suisse, en se développant depuis l’arc lémanique sur tout le territoire helvétique. «Un de nos objectifs est d’atteindre rapidement un volume annuel supérieur à CHF 2 milliards de prêts hypothécaires, ce qui représente à peu près le volume que traitait le leader du marché avec plus du triple de ressources dont nous allons avoir besoin», avise Yannis Eggert. Un objectif ambitieux, mais qui ne fait pas peur au CEO et co-fondateur d’e-Potek. De nombreux partenariats sont en cours de déploiement. Ceux-ci concernent principalement des liens digitaux (API) développés avec des entités reconnues, telles que le leader des solutions Proptech sur le marché suisse, Realforce Solutions SA, ainsi que des plates-formes digitales comme Devis.ch ou Neho.ch. «Ces développements digitaux sont fondamentaux pour que notre entreprise puisse fournir un conseil de qualité à ses clients, sans compter l’optimisation de temps que cela représente», précise Yannis Eggert.

Une vraie solution au marché

Le succès de la jeune entreprise, qui a récemment emménagé dans de nouveaux locaux plus spacieux au cœur de Genève, à la Place de Neuve, repose sur une compréhension profonde des potentiels de la numérisation face à une industrie qui souffre d’un manque d’innovation depuis des décennies. Elle a ainsi développé une solution permettant d’effectuer la recherche de financement entièrement en ligne depuis chez soi. Grâce à cette plate-forme, fonctionnant sur le modèle de l’e-banking, les clients peuvent mieux comprendre le processus de recherche de financement hypothécaire et identifier en un temps record les meilleures solutions du marché. De quoi répondre aux attentes des futurs propriétaires. «Un prêt hypothécaire, c’est bien plus qu’un lien entre un emprunteur et un prêteur. Il faut orchestrer de multiples intervenants, tout en sondant le marché pour obtenir les meilleures conditions. Un processus fastidieux, qui explique pourquoi la majorité des Suisses font appel à leur propre banquier uniquement»,  souligne Yannis Eggert. La plate-forme e-Potek agit comme un fil rouge tout au long du processus de financement, en organisant les informations et les communications. Elle utilise son moteur de calcul pour identifier les meilleurs prêteurs du marché, selon le profil financier de chaque client. D’autre part, l’interface numérique permet d’avoir une vision globale et précise de l’avancement de son dossier, ainsi qu’une idée claire des répercussions fiscales liées à l’acquisition d’un bien immobilier.

Une R&D constante

L’avenir, e-Potek l’envisage radieux. Il faut dire que le potentiel de croissance est important. «Le marché du financement hypothécaire représente, en Suisse, un volume supérieur à CHF 1000 milliards de prêts octroyés et la croissance annuelle nette est de presque CHF 100 milliards. Aujourd’hui, moins de 10% du marché sont gérés par des courtiers/intermédiaires en financements hypothécaires, alors que cette part de marché est supérieure à 50% dans certains pays européens», explique Florian Bienefelt, co-fondateur et CTO d’e-Potek. De quoi expliquer l’investissement constant de la startup en recherche et développement. En 2019, elle a également développé, en plus d’un CRM et de l’interface numérique personnelle à disposition de ses clients, une interface spécialement conçue pour les professionnels de l’immobilier. Inauguré en 2020, l’outil dispose de fonctionnalités spécifiques et d’API conçues sur mesure pour les courtiers immobiliers et les promoteurs immobiliers. Cette dernière permet notamment aux professionnels du métier d’inviter directement leurs clients au sein de la plate-forme, afin de sélectionner les biens ou lots de promotions qu’ils souhaitent acquérir. «Un de nos atouts est notre technologie, dans laquelle nous investissons énormément» complète Florian Bienefelt, précisant que «la principale force d’e-Potek sur le marché résulte de son outil informatique, qui a été entièrement développé à l’interne et répond aux normes numériques actuelles».

François Berset



Télécharger