Atout culturel

La Cité de la Musique marquera Genève

Le 13 juin 2021, la population de la Ville de Genève doit décider dans les urnes si elle veut une Cité de la Musique pour Genève … ou non.

Après un long processus de sélection d’emplacement, la Cité de la Musique devrait voir le jour à proximité immédiate de la place des Nations, aux abords d’un parc qui sera rendu public grâce au projet. Elle regroupera en un seul lieu les 515 étudiants et le personnel d’enseignement et d’administration de la Haute école de musique, seule haute école actuellement dispersée sur sept sites inadéquats. Elle deviendra également la résidence de l’Orchestre de la Suisse romande qui aura enfin des locaux de répétition et de production adaptés. La Cité sera ouverte à tous les acteurs culturels de la région, stimulant les échanges entre les différents styles de musiques et d’autres formes d’art.

Pour un quartier qui vive

Lieu de formation et de production musicales, facilement accessible, proposant des formats variés de manifestations, un parc public, des restaurants, etc., la Cité de la Musique va profondément changer le visage du quarter des Nations. Cette partie de la Rive droite, aujourd’hui grande «zone de bureaux» des organisations internationales, va s’animer. La Genève internationale pourra s’intégrer plus facilement à la Genève locale et les habitants pourront s’approprier leur quartier.

Une centaine d’entreprises locales de la construction, tous secteurs confondus, vont œuvrer pour étudier et réaliser l’ouvrage. En termes d’occupation, cela représente environ 500 emplois, de la première esquisse au dernier coup de pinceau. Les coûts de réalisation sont estimés à 300 millions de francs, entièrement assurés par le mécénat et par une contribution de la Confédération, alors que les coûts de fonctionnement du bâtiment, à hauteur de 3,5 millions de francs par an, seront assumés par ses locataires.

La Cité de la Musique participera à la promotion économique de la ville et du bassin lémanique, dynamisant des secteurs divers, notamment la culture et le tourisme, qui souffrent particulièrement de la crise de la Covid-19.

Aménagement urbain exemplaire

Le projet applique de récentes stratégies durables de conception, de construction et de gestion énergétique. Il a évolué au fil des concertations avec les futurs utilisateurs, les services de la Ville et du Canton, les associations de protection de la faune et de la flore, ainsi qu’avec les habitants du quartier. La réduction de la surface du bâtiment permet de préserver un maximum d’arbres anciens et pour chaque arbre non conservé, au moins deux seront replantés. Pour valoriser la biodiversité, certains arbres coupés sont laissés sur place et le parc accueille deux étangs à biotopes. La Cité de la Musique est un exemple d’aménagement urbain moderne. En ville, il s’agit aujourd’hui de proposer des stratégies pour offrir une bonne qualité de vie à la population en termes de formation, d’emploi, de culture et de nature.

Saisissons cette convergence d’opportunités pédagogiques, culturelles, sociétales, environnementales et économiques qui profitent à nous tous et aux futures générations. Disons «oui» à la Cité de la Musique!

François Berset

 



Télécharger