La Praille

La Maison de l’Autonomie combat le handicap

Sur le terrain des Ports-Francs, huit associations – traits d’union entre handicaps et indépendance – se réunissent dans un bâtiment rénové des Ports-Francs, à proximité de la gare de Lancy-Pont-Rouge.

Rénové et remis aux normes énergétiques après deux ans et demi de chantier, l’immeuble de bureaux de trois niveaux accueille au rez huit associations au service des personnes en situation de handicap, telles Caritas qui lutte contre l’exclusion, Agis qui favorise l’intégration par les loisirs et Yolo Factory qui assure des prestations de coaching et de formation. Les 1600m2 de surface abritent également Handisport, le Service de relève, Brin Créatif avec ses ateliers d’Art-thérapie, le groupement d’intérêt Agoeer. Et enfin Pro Infirmis qui a piloté le projet et organisé une collecte de fonds à hauteur de 6 millions de francs, nécessaires aux travaux du rez. « Nous cherchions des nouveaux locaux, indique sa directrice cantonale, Véronique Piatti-Bretton. Les surfaces proposées étant trop importantes pour nos besoins, nous avons réuni d’autres locataires de même nature. » Elle explique par ailleurs que la contribution de Pro Infirmis aux coûts totaux de la rénovation du bâtiment qui s’élèvent à 12 millions de francs a permis de limiter les loyers des colocataires.

Fonctionnalité très étudiée

« Le volume de deux étages sur rez, bardé de métal et percé de larges ouvertures en bandeaux a fait l’objet, au rez, d’interventions spécifiquement conçues pour toute personne en difficulté, quel que soit le handicap, visuel, auditif ou moteur », indique Carmelo Stendardo, cofondateur de l’atelier d’architecture 3BM3, avec Bénédicte Montant. Avec ses poteaux porteurs décentrés qui suggèrent un équilibre précaire, le grand portique d’accueil abrite l’entrée et les places de parking. L’accès est multiforme : escaliers, rampe et plate-forme élévatrice. A l’intérieur, les sols sont équipés de lignes de guidage pour les malvoyants, le système acoustique renforcé protège les personnes souffrant de problèmes auditifs et, partout, l’orientation est facilitée par des murs aux couleurs contrastées. Le positionnement des mains courantes, l’accessibilité aux douches, aux W-C et aux équipements de la cuisine-cafeteria, rien n’a été laissé au hasard. Ancien bâtiment administratif des Ports-Francs et Entrepôts de Genève qui intégrait la Poste, le volume a conservé sa verrière translucide sur le mail central qui abrite les espaces communs : la réception, un centre de documentation servant également de salle d’attente, quatre salles modulables d’une capacité totale de cent personnes, la cafeteria, ainsi que des espaces d’archivage. Situés sur les flancs du bâtiment, les locaux non mutualisés profitent pour leur part de la lumière du jour à travers les généreuses fenêtres.

Synergies

« La plate-forme est propre à engendrer des synergies constructives entre les associations », se réjouit Véronique Piatti-Bretton. Les ateliers de poterie et d’arts plastiques de Brin Créatif pourront par exemple s’ouvrir à Agis qui s’adresse à des personnes en situation de handicap mental, physique ou sensoriel. L’idée est aussi de resserrer les échanges entre les tenants d’une même cause.

Viviane Scaramiglia

 



Télécharger