Hôtellerie: l’ex-hôtel Atrium devient Mercure sous la direction de tristar

Au cœur du parc horloger genevois, le bâtiment flambant neuf se remarque de loin. Dès mi-mars 2022, juste avant le lancement des Geneva Watches & Wonders, c’est sous l’enseigne Mercure que l’hôtel réouvrira ses portes. Derrière cette mue? L’opérateur tristar, un groupe allemand peu connu en Suisse.

Si le nom d’Accor est connu de tous, celui de tristar en revanche suscite la curiosité. Qui est ce groupe, qui opère sous l’une des plus importantes chaînes d’hôtel au monde pour l’un de ses prochains bastions genevois, le futur hôtel Mercure en lieu et place de l’actuel Atrium? «Nous sommes un groupe hôtelier allemand, avec 31 hôtels en activité en Allemagne et en Autriche. Dix-neuf autres hôtels sont déjà sous contrat en Allemagne, en Autriche et en Suisse, nous explique Jochen Weishaupt, son directeur général et directeur du développement, lors du point presse du futur Hôtel Mercure Geneva Airport. La Suisse est pour nous un marché stratégique pour la poursuite de la croissance de notre entreprise. Nous sommes un opérateur hôtelier indépendant et travaillons en partenariat avec les plus grands groupes hôteliers internationaux – IHG, Hilton, Accor et Marriott. Nous garantissons un haut niveau de sécurité aux propriétaires immobiliers en signant des contrats de location à long terme.»

Preuve en est avec l’ouverture prochaine de l’hôtel Mercure par CP de la Bergère-Hôtel SA en tant que propriétaire et le groupe Accor. C’est ce dernier qui a d’abord confirmé son intérêt pour l’hôtel, via Partner Real Estate – Knight Frank. «Nous sommes intervenus auprès du groupe Accor que nous connaissons bien pour leur proposer cette opportunité, qu’ils ont acceptée, voyant l’occasion d’ouvrir le premier hôtel Mercure de Genève, au cœur d’une zone très intéressante en termes de clientèle. Dès lors, tristar est intervenu en direct avec nous pour toute la gestion opérationnelle et stratégique», nous explique Robert Curzon-Price, CEO de Partner Real Estate – Knight Frank.

Hub dynamique et multiforme

Interrogée sur le positionnement de l’hôtel, la directrice de tristar Suisse, Kerstin Harms, a expliqué qu’elle souhaitait attirer les futurs clients juste devant leur porte. Pour l’exploitant, l’emplacement de l’hôtel au cœur du parc horloger, dans une zone d’activités très dynamique qui se développe de plus en plus, est une réelle opportunité. Cependant, il est important d’adapter l’offre en conséquence, en se positionnant non pas «seulement» comme un hôtel, mais comme un véritable hub dynamique et multiforme. L’hôtel, avec son style individuel, sera un lieu de rencontre avec un roof top ouvert à tous, une option de restauration, un lieu professionnel avec de grandes salles de réunion, ou encore un lieu de loisirs avec les forfaits proposés avec le centre de fitness Harmony situé juste à côté. En plus d’une clientèle quotidienne qui profitera des services de l’hôtel, la clientèle cible se répartira entre les voyageurs d’affaires, le segment MICE (Meetings, Incentives, Congrès et Events) et de loisirs. L’ouverture est prévue à la mi-mars 2022, quelques jours avant le lancement de l’exposition Watches and Wonders Geneva, qui devrait se tenir du 30 mars au 4 avril à Palexpo.

Nouvelles opportunités

Après la signature réussie de deux hôtels à Bâle et à St. Margrethen (canton de Saint-Gall), il s’agira de la première ouverture d’hôtel du groupe en Suisse romande. «Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles opportunités. Grâce à notre passion pour l’hospitalité et à notre large portefeuille de marques internationales, nous apportons une valeur ajoutée à chaque projet», conclut le CDO, Jochen Weishaupt.

S.G.



Télécharger